Imaginons !

Imaginons une commune où vous disposez d’une offre diversifiée pour vous déplacer en toute sécurité. Une commune qui a pour objectif de favoriser le bien-être des Auderghemois(es) tout en proposant des solutions réalistes à court, moyen et long terme.

Imaginons que la technologie se mette au service des citoyen(ne)s dans leur déplacement afin de mieux les informer en temps réel et de manière inte- ractive sur les divers moyens de se déplacer, de stationner et de mieux réduire les embouteillages.

Imaginez une commune qui prenne ses responsabilités et qui impose d’abord des solutions e ectives en termes de mo- bilité avant de détruire purement et simplement le viaduc Herrmann-Debroux. Une commune qui comprend l’inquiétude des riverain(e)s et le risque de chaos dans les petites rues d’Auderghem si les 35000 navetteurs journaliers ne devaient plus passer par le viaduc. Une commune qui ne veut pas refaire les erreurs trop souvent commises en matière de mobilité, qui consistent à mettre les citoyens devant le fait accompli sans prévoir d’abord des solutions réalistes.

Pour Auderghem, osons réaliser des projets innovants !

Pour les piétons

Pour cela innovons ! : des trottoirs remis à neuf avec des matériaux solides surtout dans des zones fréquentées par des personnes plus âgées, des parents avec poussettes ou des personnes à mobilité réduite et à défi cience visuelle ; un éclairage public intelligent qui s’adapte à la fréquentation des rues; un verdissement des trottoirs; une sensibilisation au déplacement à pied au sein d’Auderghem (information sur les temps nécessaires pour se déplacer entre deux points) ; …

Pour les vélos

Pour cela innovons ! : des nouvelles pistes cyclables et des pistes cyclables entretenues, délimitées par de la peinture colorée, éclairées la nuit par des faisceaux lumineux et correctement signalisées ; des zones cyclistes protégées ; des parcours cyclistes alternatifs qui relient des lieux clés comme les écoles, la maison communale, les salles de sport ; des vélos électriques par un système de copartage ; de nouveaux boxes à vélos et des dépôts cyclistes sécurisés près des stations de métro ; des groupes cyclistes accompagnés pour les enfants des écoles; une «semaine du vélo» à des fins de sensibilisation ; 

Pour les motos

Pour cela innovons ! : des parkings réservés munis d’une infrastructure sécurisée et correctement éclairée dans des lieux stratégiques de la commune ; un entretien des chaussées qui tienne compte des besoins spécifiques des deux-roues ; … 

Pour les voitures

Pour cela innovons ! : un nouveau plan de circulation élaboré suite à une étude digitale; des infrastructures intelligentes pour la gestion du trafic ; des bornes de rechargementpour voitures électriques; un agencement des places de parkings revu pour mettre un terme aux erreurs d’aménagement; un accès facilité aux parkings privés (des entreprises et grandes surfaces durant les heures de fermeture); des nouveaux parkings via des partenariats publics/privés; des zones à durée limitée durant la journéeaux alentours des commerces tout en utilisant le potentiel de la nouvelle technologie (exemple: sensors digitaux) ; des zones « kiss & ride » respectées par exemple aux abords des écoles, des bouches de métro… ; un nombre de place de parkings su sant dans les nouveaux projets urbanistiques ; …

Pour la multimodalité et la technologie

Pour cela innovons ! : un recours à l’innovation (partenariat avec les universités et le secteur privé, le développement de projets pilotes, une politique d’Open Data, une collaboration avec la région et d’autres communes…) pour offrir davantage de possibilités de déplacement : transport public, covoiturage, autopartage, vélo électrique, trottinette électrique, deux-roues, marche,… ; un recours plus systématique à la technologie, notamment via l’application communale,pour mieux informer les usagers afi n qu’ils puissent anticiper, identifi er les di érentes possibilités, se déplacer le plus rapidement possible et trouver des points de stationnement ; …

Pour une solution réaliste pour le Viaduc - Herrmann-Debroux

Pour cela innovons ! 

A court terme (dès la prochaine législature) : un projet alternatif visant à entretenir et embellir le viaduc comme cela a été réalisé dans d’autres grandes villes et capitales (Londres, Melbourne, Seattle, Mexico City, Sao Paulo…), en privilégiant l’art urbain et en créant un espace vert convivial (animations, marchés…) avec une possibilité de nouvelles passerelles ;

A long terme, possible destruction du viaduc moyennant des solutions préalables de mobilité durables, e caces et opérationnelles (extension du métro, parking de dissuasion d’une capacité su sante, parkings de dissuasion en Flandre et Wallonie proches des gares, RER e ectif, prolongement des pistes cyclables …); une analyse d’impact détaillée à très court terme, moyen et long terme concernant l’impact sur l’ensemble des rues d’Auderghem.